Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 11:31
Samedi 28 avril 2012

nathalie_deshairs_01.jpg

 

La galerie 22 à Coustellet (84) près d’Avignon. Grand espace lumineux dans lequel peinture et sculpture se côtoient harmonieusement, où l’on retrouve les grands artistes de notre époque.

Un soir du mois d’avril. Petite soirée organisée par la sémillante Jane Dreyer et son adjoint, le toujours souriant Bernard Mourier. Quelques invités dont Nathalie Deshairs, l’énergie faite femme, dont l’œuvre a déjà fait la Une de Miroir de l’Art (cf. numéro 19), que je rencontre pour la première fois. Le courant passe immédiatement, comme par magie. Au risque de me répéter, avec les grands artistes, le courant passe toujours, tant est grande leur simplicité, sincère leur humilité, immense leur capacité à écouter les autres. Nathalie Deshairs appartient à cette catégorie d’artistes que personnellement je vénère.

J’aperçois de nouveau quelques tableaux de l’artiste. Je revois ce travail autour du corps qui m’avait tant marqué, cette façon si personnelle qu’a Nathalie de le représenter, aux confins de l’abstraction. Puissance du trait, force d’évocation, tout y est.

La conversation roule sur des sujets ayant trait à l’art, comme de bien entendu, entre passionnés. La place de l’artiste dans la société, la difficulté pour les galeristes de défendre les artistes contemporains, les politiques culturelles depuis Malraux… Et puis, les grands artistes de notre temps. Et surgit Franta, le grand Franta, le cher Franta, qui a reconnu dans la peinture de Nathalie Deshairs les caractéristiques d’une grande œuvre, qui la soutient, lui apporte conseils et encouragements. Avoir ainsi la reconnaissance du maître, quelle consécration ! Mais ce n’est que justice, ce travail mérite plus d’une lecture et sera bientôt plébiscité par plus d’une galerie et par un public croissant de collectionneurs.

Vient le moment de se séparer, tard dans la nuit, la discussion tourne toujours autour des grands artistes d’aujourd’hui, ceux que nous avons rencontrés, ceux que nous ne connaissons que de réputation. Des noms fusent, je veux en citer d’autres encore mais certains restent scotchés dans les tiroirs sombres d’une mémoire qui bafouille en cette heure matinale. Nathalie, toujours pimpante, affiche quant à elle, outre son énergie, une connaissance précise de l’Art de notre époque. Et je reconnais là, au moment de se quitter, la caractéristique des grands artistes : ils savent rester ouverts à tout ce qui se crée et émerge tout autour d’eux, sans a priori, avec un œil exercé, une intelligence toujours sur le qui-vive.

 link

Partager cet article

Repost 0
Published by galerie22 - dans art contemporain